Photos du rencontre des Hérauts du Grand Roi

 

 

 

Photos de la messe du Noël.

 

 

Homélie du 18 janvier

 

Les étapes de la conversion de saint François (1ère partie)

Plan de l'enseignement

 

Saint François ne s’est pas converti en seul jour. Même s’il a été maintes fois visité, voire « foudroyé » par la grâce, il a cheminé plusieurs années (6/7 années) avant de connaitre vraiment la volonté de Dieu sur lui et de s’y rendre disponible. Il a eu à convertir sa relation à son corps, ses rêves de gloire, la relation à sa familles et aux lépreux et même sa façon de lire l’Evangile.

 

Quelques dates

 

1181/82 : naissance

 

            A 14 ans il est initié par son père au métier de drapier et de marchand.

 

1198-1202: François participe au soulèvement populaire d’Assise contre la noblesse. Les nobles sont chassés d’Assise (dont la future sainte Claire) par les marchands intéressés par la suppression des taxes féodales. La ville se déclare commune libre. Les nobles se réfugient à Pérouse. François a 20 ans et participe à la guerre de Ponte San Giovanni ; Assise est vaincue et François est emprisonné durant 11 mois.

 

1 / Captivité : première étape de la conversion de François : c’est le marchand qui meurt, celui qui a combattu pour l’autonomie des marchands d’Assise. En prison il est atteint une maladie qui lui laissera des séquelles toute sa vie (paludisme ou malaria).

 

2/ Deuxième étape La maladie et la convalescence : c’est son corps, sa sensualité, c’est le roi de la jeunesse d’Assise qui meurt. Relecture de sa souffrance et de sa maladie. Ce qui se passe en lui : une certaine désaffection pour les choses mondaines et ses passions d’avant.

 

3/ Troisième étape : des rêves de gloire à la Gloire de Dieu. François combat pour le pape Innocent III. A Spolète, ce sont le militaire et la gloire militaire qui meurent. Son rêve avant le départ et sa première interprétation et le deuxième rêve à Spolète. Retour à Assise et aspiration à se conformer au projet de Dieu : « Que veux-tu que je fasse Seigneur ? »

 

4/ Quatrième étape : La grotte de la solitude. Entre la rentrée de Spolète et sa comparution devant l’évêque, à la fin de l’hiver 1206, nous pouvons situer une nouvelle étape de sa conversion : le temps de l’écoute profonde et le temps aussi de poser des gestes de rupture :

 

          -Il va rompre avec son train de vie mondain ;

 

          -Il se retirera définitivement de sa bande d’amis ;

 

-Il multipliera ses aumônes aux pauvres ;

 

-Il entreprendra un pèlerinage à Rome. 

 

 

 

 

 

 

Pour ceux qui en veulent un peu plus

 

 

Pour ceux qui veulent

 

A mes Frères de communauté,

A mes frères et sœurs,

Aux jeunes de la Jefra,

À mes fils et filles spi,

Aux sentinelles de la Sainte Famille,

Aux Sœurs mineures

À mes amis et connaissances,

A ceux qui en veulent.

 

Avec la fête du baptême du Seigneur, nous venons de sortir du temps de Noël

et de rentrer dans le Temps Ordinaire.

Ça se sent ; on enlève les lumières ; on reprend la routine, ou la galère.

Comme d’habitude, l’actualité essaie de monopoliser l’attention sur l’extérieur,

l’éphémère.
Après telle violence, telle autre.

Quelle violence, de nous faire oublier que nous avons la vie de Jésus en nous

par son Esprit.

 

Jésus rempli du Saint Esprit va commencer son temps ordinaire de miracles et de guérisons

avec nous.

Mais le Don qu’il a reçu,

que TU as reçu

par les fêtes de Noël (le Saint Esprit dans ton humanité)

doit d’abord être mis à l’épreuve : lis Mt 4,1-11 ; ça passe par là :

40 jours au désert, où l’ennemi va te tester car il a peur de ta Puissance :

il te dit alors : Adore les journaux, la télé, ton ordi, tes préoccupations, toi-même,

ton compte en banque, ton tontaine... Beurk.

 

François d’Assise,
pour coller à la vie de Jésus,

(car il l’aime Jésus, Il l’aime, la Vie)  

François d’Assise va lui aussi vivre ces 40 jours de façon particulière :

il va faire un carême pour suivre Jésus au désert.

 

Ciel ! Encore un carême ?

Oui, mais tellement spécial qu’on va l’appeler Carême Béni.

Car il est facultatif : c’est pour ceux qui veulent.

Oh, il ne s’agit pas de vivre les horribles, atroces privations du carême d’avant pâques.

Non, non…

Il s’agit seulement de t’exercer au combat spirituel.

Comme et avec Jésus au désert avant sa vie publique.

C’est un carême pour discerner les pièges du démon dans ta vie.

L’autre, le Grand carême (celui d’avant pâques)

c’est pour te préparer à mourir et renaître.

On n’en est pas encore là.

Il s’agit pour l’instant de rester en vie,

en Vie, en Esprit reçu à Noël, dans ton humanité.

 

Gagne le combat spirituel.

Ton premier combat :

comprendre qu’il y a un combat, et discerner quel est ton combat.

Bref, ne te fais pas voler ta JOIE.

Tu vas te régaler : choisis ton jeûne,

petit jeune, vieux sage, vieille branche, mon ami, ma fille, mon frère, dans ta maturité,

juste pour rester,

demeurer

éveillé,

Vivant…

 

La vigilance,

C’est pour ceux qui en veulent…

 

Ton frère

Daniel-Marie

 

Homélie du dimanche 11 janvier

 

Enseignement du samedi 10 janvier

 
Lundi, 2 fvrier 2015
RightEvents

 

Événements 

------------------------------------

6 Fevrier à 19h00
 
------------------------------------

 
------------------------------------
 
 
------------------------------------
 
 
------------------------------------
 
Concert Etincelo
7 Mars